Emplois

ANALYSTE BILINGUE, INTERNATIONAL

Poste à temps plein, contrat de 10 mois
Échelle salariale annuelle actuelle :
de 62 634 à 87 554 $, selon l’expérience et les compétences

Sommaire du poste :

L’analyste bilingue appuie l’unité International, assurant la liaison avec les activités internationales en mettant l’accent sur les organisations internationales importantes, notamment l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Commonwealth.

Principales qualifications

  • Grande maîtrise du français et de l’anglais, à l’oral comme à l’écrit.
  • Diplôme universitaire, avec spécialisation en sciences sociales, en science politique ou dans une discipline connexe, ou expérience de travail équivalente.
  • Minimum de deux ans d’expérience (généralement acquise dans le cadre d’un travail au sein d’organismes connexes ou d’institutions gouvernementales) dans le domaine des rapports de grande envergure ou d’autres publications ayant trait aux politiques sociales, économiques ou éducatives.
  • Solides compétences rédactionnelles, en français et en anglais, pour la préparation de divers documents complexes, tels que des rapports, des documents de communication et des notes d’information.
  • Niveau exceptionnel d’attention aux détails, avec de solides compétences en organisation et la capacité de respecter des échéances d’importance cruciale.
  • Expérience manifeste en gestion de priorités concurrentes.
  • Connaissance des systèmes d’éducation au Canada, des relations internationales et de l’actualité.
  • Solides compétences interpersonnelles pour la création et le maintien de réseaux de hauts fonctionnaires et l’entretien de relations de travail constructives avec les parties intéressées.
  • Connaissance et compréhension des relations intergouvernementales entre le gouvernement fédéral et les provinces et les territoires.
  • Flair diplomatique et jugement solide
  • Aptitude à travailler de façon autonome et en équipe.

Veuillez envoyer un exemplaire de votre curriculum vitæ et votre lettre d’accompagnement par voie électronique au Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC], à l’attention des Ressources humaines à hr@cmec.ca, d’ici le 24 juillet 2020 à 16 h, heure avancée de l’Est

ANALYSTE BILINGUE, ÉDUCATION DES AUTOCHTONES

Poste à temps plein, contrat de 8 mois
Échelle salariale annuelle actuelle :
de 62 634 à 87 554 $, selon l’expérience antérieure et les qualifications

Sommaire du poste

Ce poste nécessite d’apporter un soutien analytique professionnel pour contribuer à une mise en oeuvre réussie des travaux généraux et spécifiques du CMEC relatifs à l’éducation des Autochtones, en étroite collaboration avec les provinces et les territoires.

L’analyste, Éducation des Autochtones, apporte un soutien direct à la coordonnatrice, Éducation des Autochtones, pour l’aider à assumer les responsabilités en cours de l’unité Éducation des Autochtones et pour contribuer à la mise en oeuvre du travail en cours des comités provinciaux et territoriaux pertinents du CMEC. Un soutien sera également nécessaire pour aider à maintenir des relations de travail constructives avec d’autres parties intéressées et partenaires pertinents, comme les représentantes et représentants fédéraux-provinciaux/territoriaux, les organisations autochtones pancanadiennes, les organisations non gouvernementales et d’autres encore.

Principales qualifications

  • Grande maîtrise du français et de l’anglais, à l’oral comme à l’écrit (les candidates et candidats devront passer un test écrit dans leur langue seconde et fournir des échantillons de travaux écrits)
  • Diplôme universitaire, ou expérience équivalente, avec spécialisation en sciences sociales ou en études autochtones, ou dans un domaine mettant l’accent sur la recherche, l’analyse et la rédaction (le fait d’être titulaire d’une maîtrise serait un atout)
  • Solides compétences en recherche et en analyse, assorties d’un vif intérêt pour l’acquisition de vastes connaissances en éducation
  • Connaissance des relations, structures et politiques gouvernementales ou expérience dans les systèmes d’éducation
  • Minimum de deux ans d’expérience (généralement acquise dans le cadre d’un travail au sein d’organismes connexes ou d’institutions gouvernementales) dans les projets liés à l’éducation des Autochtones
  • Niveau exceptionnel d’attention aux détails, avec de solides compétences en organisation et la capacité de respecter des échéances d’importance cruciale
  • Expérience manifeste en gestion de priorités concurrentes
  • Connaissance de l’histoire, de la culture et des réalités socio-économiques et politiques ayant trait aux peuples autochtones du Canada
  • Excellent sens de la collaboration, avec de solides compétences en relations interpersonnelles et en réseautage pour la création et le maintien de relations de travail constructives avec les parties intéressées et les partenaires clés du secteur de l’éducation
  • Aptitude à travailler de façon autonome et en équipe

Veuillez envoyer un exemplaire de votre curriculum vitæ et votre lettre d’accompagnement par voie électronique au Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC], à l’attention des Ressources humaines, à hr@cmec.ca, d’ici le 4 août 2020 à 16 h, heure avancée de l’Est.

DEUX (2) ANALYSTES BILINGUES, POLITIQUES

Poste à temps plein
Échelle salariale annuelle actuelle :
de 62 634 à 87 554 $, selon l’expérience antérieure et les qualifications

Sommaire du poste :

L’analyste travaillera dans plusieurs domaines de l’éducation, dont les projets de recherche pancanadiens et internationaux, l’éducation de la petite enfance, l’éducation primaire-secondaire et l’analyse de données. Ce poste intéressera les personnes ayant de solides compétences en recherche, en rédaction et en analyse (pour produire des rapports complexes destinés à diverses parties intéressées, dont les ministres de l’Éducation et le grand public) et possédant la curiosité intellectuelle et la rigueur nécessaires pour pouvoir suivre les progrès dans le secteur de l’éducation et enquêter à leur sujet.

Principales qualifications

  • Compétences d’ordre supérieur en français et en anglais, à l’oral comme à l’écrit (les candidates et candidats devront passer un test écrit dans leur langue seconde et fournir des échantillons de travaux écrits)
  • Minimum de deux ans d’expérience dans un poste pertinent
  • Diplôme universitaire dans un domaine mettant l’accent sur la recherche, l’analyse et la rédaction, ou expérience équivalente (le fait d’être titulaire d’une maîtrise serait considéré comme un atout)
  • Solides compétences en recherche et en analyse (quantitatives et qualitatives), assorties d’un vif intérêt pour l’acquisition de vastes connaissances en éducation
  • Connaissance des relations, structures et politiques gouvernementales ou expérience dans les systèmes d’éducation
  • La connaissance du logiciel Excel et la capacité de produire des tableaux statistiques sont un atout
  • Niveau exceptionnel d’attention aux détails, avec de solides compétences en organisation et la capacité de respecter des échéances d’importance cruciale (une expérience en gestion de projets est souhaitable)
  • Excellent sens de la collaboration, avec de solides compétences en relations interpersonnelles et en réseautage pour établir des contacts clés partout au Canada (nécessaires pour acquérir et mettre en commun de l’information)

Veuillez envoyer un exemplaire de votre curriculum vitæ et votre lettre d’accompagnement par voie électronique au Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC], à l’attention des Ressources humaines, à hr@cmec.ca, d’ici le 4 août 2020 à 16 h, heure avancée de l’Est.