Le Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS) est une évaluation internationale menée tous les cinq ans pour dégager les tendances du rendement en lecture des élèves ainsi que des politiques et des pratiques concernant la littératie. Il cible les élèves de 4e année, dont l’âge moyen lors du test est d’au moins 9,5 ans. L’étude est réalisée par l’Association internationale pour l’évaluation du rendement scolaire (AIE), un consortium d’instituts de recherche basés dans 60 pays.

Évaluation

Dans le contexte du PIRLS, les compétences en lecture sont définies comme l’aptitude à comprendre et à utiliser les formes écrites de la langue qui sont exigées par la société ou valorisées par l’individu.

L’étude a pour but :

  • d’évaluer les compétences en lecture des élèves de neuf ans (4e année);
  • de déterminer les contextes qui interviennent dans le développement de la lecture;
  • de comprendre la façon dont les jeunes enfants apprennent à lire;
  • d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage de la lecture pour tous les enfants;
  • de mesurer et d’interpréter les différences entre les systèmes éducatifs afin d’améliorer l’enseignement et l’apprentissage de la lecture partout dans le monde.

Le PIRLS s’intéresse à trois facettes des compétences en lecture :

  • le processus de compréhension;
  • les objectifs de lecture;
  • les comportements et les attitudes à l’égard de la lecture.

Participation

La première évaluation du PIRLS a été réalisée en 2001. Trente-cinq pays y ont participé; l’Ontario et le Québec étaient les seules provinces participantes du Canada. La deuxième évaluation a été menée en 2006. Quarante pays y ont participé, ainsi que cinq provinces du Canada : la Colombie-Britannique, l’Alberta, l’Ontario, le Québec et la Nouvelle-Écosse. La troisième évaluation a eu lieu en 2011 et a fait participer 45 pays ainsi que neuf provinces du Canada : la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick francophone, la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador.

Les pays et les provinces qui ont participé aux trois évaluations (2001, 2006 et 2011) sont maintenant en mesure de dégager les tendances relatives au rendement de leurs élèves en comparant les résultats sur une période de 10 ans.

Le PIRLS 2016 est la quatrième de la série d’évaluations du Programme international de recherche en lecture scolaire, fournissant les tendances relatives au rendement sur une période de 15 ans. Plus de 50 pays ont participé au PIRLS 2016, et environ 20 d’entre eux ont également mis en œuvre l’ePIRLS, une évaluation novatrice de la lecture en ligne. Au Canada, huit provinces ont participé (la Colombie-Britannique, l’Alberta, le Manitoba, la Saskatchewan, l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador). Le rapport international et le rapport canadien seront publiés en décembre 2017. Le rapport canadien fournira non seulement des résultats à l’échelle des instances au chapitre du rendement des élèves de 4e année en lecture, mais il établira aussi des liens entre ces résultats et les caractéristiques du milieu familial, de la classe et de l’école.

Le PIRLS est le seul programme international qui évalue le rendement en lecture des élèves du Canada au cours des premières années de scolarité.

Résultats du PIRLS

Les résultats de l’évaluation du PIRLS ne sont valides qu’à l’échelle du Canada et des instances et ne comptent pas dans le relevé de notes de l’élève. Aucun résultat n’est attribué à un élève, et les données du PIRLS servent uniquement à la recherche.

Sur la scène internationale, les provinces du Canada se sont généralement très bien classées aux évaluations précédentes du PIRLS. Par exemple, dans le PIRLS 2011, les élèves du Canada ont obtenu un rendement en lecture supérieur à celui de la plupart des autres pays participants. Les élèves de seulement sept pays ont obtenu un rendement significativement supérieur à celui des élèves du Canada : la Région administrative spéciale de Hong Kong, la Fédération de Russie, la Finlande, Singapour, l’Irlande du Nord, les États-Unis et le Danemark. Toutes les provinces canadiennes ont obtenu un score moyen supérieur à celui du point central international, établi à 500.

Certains des textes et des questions présentés aux élèves de 4e année de tous les pays participants en 2011 ainsi que le guide de correction ont été rendus publics. Ils se trouvent dans le rapport international du PIRLS 2011 et dans le rapport canadien du PIRLS 2011.